Home > Luxemburg, Politik > Le Luxembourg se félicite de l’adoption par l’OMC du Paquet de Bali

Le Luxembourg se félicite de l’adoption par l’OMC du Paquet de Bali

10. Dezember 2013

Datei:Wappen luxemburg.svg

Au terme d’un processus de négociations prolongé et de consultations intensives conduites au cours de la semaine écoulée par le nouveau Directeur

général de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), Roberto Azevedo, la 9ème Réunion ministérielle de l’OMC s’est conclue le 6 décembre 2013, par un accord politique sur le Paquet

de Bali. Cette adoption marque un succès majeur dans la négociation du « Programme de Doha pour

le Développement » engagée depuis 2001 et contribuera à relancer l’économie mondiale dans les années à venir, notamment à travers la facilitation des échanges commerciaux. Un accent tout particulier est mis sur la dimension du développement, surtout en ce qui concerne les pays les moins avancés (PMA). Le paquet de Bali comporte des améliorations ou clarifications significatives dans les domaines suivants: procédures douanières et aux frontières, assistance technique et aide au commerce, sécurité alimentaire, administration des contingents tarifaires, crédits à l’exportation, commerce du coton, accès en franchise de droits et sans contingents, dérogations dans les services et règles d’origine préférentielles pour les PMA.

Le ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, Jean Asselborn, a chaleureusement salué cet accord qui ouvre la perspective d’une relance du commerce mondial, avec la problématique du développement en son centre. Il s’agit-là également d’un succès notable pour la relance de solutions multilatérales aux grands défis internationaux. Le Luxembourg, en tant que plateforme logistique et fournisseur de services transfrontières, profitera pleinement de cet accord qui contribuera ainsi aussi à la reprise économique au Luxembourg.

Depuis l’adhésion récente du Yémen l’OMC, créée en 1995, compte désormais 160 membres et constitue la principale organisation internationale compétente en matière de commerce.

Quelle:
BARBANCEY Thomas

Details



Druckansicht
Categories: Luxemburg, Politik
Kommentare sind geschlossen