Home > Luxemburg, Politik, Regionen > SITUATION GLOBALE DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF JUILLET 2012

SITUATION GLOBALE DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF JUILLET 2012

31. August 2012

I. Situation globale
Au 31 juillet 2012, le patrimoine global net des organismes de placement collectif et des fonds d’investissement spécialisés s’est élevé à EUR 2.296,717 milliards contre EUR 2.224,479 milliards au 30 juin 2012, soit une augmentation de 3,25% sur un mois. Considéré sur la période des douze derniers mois écoulés, le volume des actifs nets est en augmentation de 4,89%.

L’industrie des OPC luxembourgeois a donc enregistré au mois de juillet une variation positive se chiffrant à EUR 72,238 milliards. Cette augmentation représente le solde des émissions nettes positives à concurrence d’EUR 6,672 milliards (+0,30%) et de l’évolution favorable des marchés financiers à concurrence d’EUR 65,566 milliards (+2,95%). 10001200140016001800200022002400Juil 11Août 11Sept 11Oct 11Nov 11Déc 11Janv 12Févr 12Mars 12Avril 12Mai 12Juin 12Juil 12en mia EUR300032003400360038004000Nombre d’OPCActifs netsNombre d’OPC
Le nombre des organismes de placement collectif (OPC) et des fonds d’investissement spécialisés (FIS) pris en considération est de 3.864 par rapport à 3.867 le mois précédent. 2.448 entités ont adopté une structure à compartiments multiples ce qui représente 11.992 compartiments. En y ajoutant les 1.416 entités à structure classique, au total 13.408 entités sont actives sur la place financière.

Concernant d’une part l’impact des marchés financiers sur les OPC luxembourgeois et d’autre part l’investissement net en capital dans ces mêmes OPC, les faits suivants sont à relever pour le mois de juillet:

La plupart des catégories d’OPC à actions ont enregistré des gains de cours sur la période sous revue. Face à la persistance des incertitudes conjoncturelles et de la crise dans la zone euro, le mois de juillet fut marqué par des volatilités élevées et des développements divergents au niveau des différents marchés d’actions. Le mouvement consolidé à la hausse pour la période sous revue est dû avant tout à une déclaration officielle de la Banque Centrale Européenne en fin de mois de vouloir prendre les mesures nécessaires afin de stabiliser la zone euro. La catégorie d’OPC à actions du Japon a enregistré une variation négative, due surtout à la forte appréciation du Yen par rapport à d’autres devises.
Commission de Surveillance du Secteur Financier

Au mois de juillet, presque toutes les catégories d’OPC à actions ont subi des rachats nets.
Evolution des OPC à actions au mois de juillet 2012*
Variation de marché

Emissions nettes
Actions marché global
3,96%
-0,17%
Actions européennes
4,42%
-0,27%
Actions américaines
3,41%
-0,53%
Actions japonaises
-0,62%
1,26%
Actions Europe de l’Est
6,42%
-0,65%
Actions Asie
3,51%
-0,16%
Actions Amérique latine
1,05%
-2,36%
Actions autres
4,94%
0,70%
* Variation en % des Actifs Nets par rapport au mois précédent
La catégorie d’OPC à obligations libellées en EUR a en somme enregistré des gains de cours sur la période sous revue. Face aux incertitudes liées à la crise de la dette souveraine dans la zone euro, les obligations d’Etat de pays de la zone Euro à haute notation ont connu un repli des rendements voire des rendements négatifs pour des échéances à court terme. Par contre pour les obligations d’Etat de pays de la zone Euro connaissant des difficultés budgétaires on a dû constater une augmentation des primes de risque. Quant aux obligations d’émetteurs privés une évolution divergente des primes de risque pour différents pays et secteurs a pu être notée.

La catégorie d’OPC à obligations libellées en USD a réalisé des gains de cours sur le mois sous revue. Dans un climat d’incertitudes persistantes, accompagné d’une aversion croissante au risque, les investisseurs étaient à la recherche de valeurs refuge, telles que les obligations d’Etat américaines. L’appréciation de l’USD par rapport à l’EUR de 2,49 % a contribué à l’augmentation des actifs nets de cette catégorie d’OPC.
La catégorie d’OPC à obligations des marchés émergents a connu des gains de cours suite à une demande croissante pour ces obligations s’accompagnant d’une réduction des primes de risque.

En somme, les catégories d’OPC à revenu fixe ont affiché un investissement net en capital positif pour le mois sous revue. La catégorie d’OPC monétaires en Euro a cependant enregistré un désinvestissement net en capital.

Quelle:
Commission de Surveillance du Secteur Financier, L-2991 Luxembourg

Druckansicht
Categories: Luxemburg, Politik, Regionen
Kommentare sind geschlossen